Vous vous sentez perdu(e) ? Retrouvez-vous

Il arrive parfois qu’on se sente perdu. On a l’impression que la vie nous dépasse et on aimerait juste avoir l’avis sincère et les conseils de quelqu’un. Qu’il (elle) ne dise: « tu as merdé sur ce coup », « ne t’inquiète pas, ça passera », « Voici ce qu’on fera toi et moi ».

Ce que je puis vous dire est ceci:

« Soyez brave. Même si vous ne l’êtes pas, faites semblant de l’être. Personne ne verra la différence. Ne permettez pas au téléphone d’interrompre des moments importants. Il est là pour votre commodité, pas pour celle des appelants. N’ayez pas peur de sortir sur une seule jambe. C’est cela qui vous forge. Ne brûlez pas de ponts. Vous serez surpris du nombre de fois où vous devrez traverser la même rivière. N’oubliez pas que le plus grand besoin émotionnel d’une personne est de se sentir appréciée.

Ne majorez pas les choses mineures. Ne dites pas que vous n’avez pas assez de temps. Vous avez exactement le même nombre d’heures par jour que Louis Pasteur, Michel-Ange, Mère Térésa, Helen Keller, Léonard Da Vinci, Thomas Jefferson et Albert Einstein. Tout est une question de priorités. Ne vous retenez pas trop. Apprenez à dire non poliment et rapidement. Vous n’êtes pas obligé de tout accepter pour paraître gentil(le). »

N’utilisez pas le temps ou les mots négligemment ( les mots créent vos circonstances de vie et ce que vous faites de votre temps dit tout sur votre avenir). Ni les mots, ni le temps ne peuvent être récupérés. Ne perdez pas de temps à souffrir à cause des erreurs passé. Apprenez d’elles et allez de l’avant. Chaque individu a besoin d’avoir son moment de gloire, se lever ses bras vers le ciel après la victoire, sachant en ce jour, à cette heure, qu’il était le meilleur.

Vos priorités

Définissez clairement vos priorités. Personne n’a jamais dit sur son lit de mort « Oh non! si seulement j’avais passé plus de temps au bureau ». Donnez aux gens une seconde chance, mais pas une troisième. Jugez votre succès par votre degré de paix, de santé et d’amour. Apprenez à écouter. Les belles occasions frappent parfois très doucement. Laissez tout ce que vous touchez un peu mieux que vous ne l’aviez trouvé. Vivez votre vie comme une exclamation, pas comme une explication. Détendez-vous, relaxez-vous. Sauf pour les questions rares de vie ou de mort, rien n’est aussi important qu’il le semble à première impression. Ne séparez jamais ce qui peut être uni. Ne surestimez pas votre pouvoir de changer les autres et ne sous-estimez surtout pas votre pouvoir de vous changer vous-même.

Rappelez-vous

Rappelez-vous qu’avoir du succès prend habituellement environ quinze années. Rappelez-vous que les gagnants font ce que les perdants ne veulent pas faire. Cherchez des opportunités, pas la sécurité. Un bateau dans le port est en sécurité, mais rouille au fond avec le temps. Passez moins de temps à vous demander qui a raison, mais plus de temps à décider de ce qui est juste. Arrêtez d’accuser les autres. Assumez la responsabilité de tous les domaines de votre vie. Le succès c’est obtenir ce que vous voulez. Le bonheur c’est aimer ce que vous obtenez. L’importance quand on gagne n’est pas ce que nous obtenons de la victoire, mais ce que nous devenons à cause d’elle. Face à une tâche difficile, agissez comme s’il est impossible d’échouer. » Jackson Brown.

Restez positif en pensées, en paroles et en actes. Vous pouvez me suivre sur Instagram pour avoir des posts inspirants régulièrement (@cotepositif.com_)

About Isis Tetang

Passionnée par la science, le développement personnel et tout ce qui est créatif, ici je partage des astuces pour constamment penser positif et pour être super productif. Souvent, on ne voit que les accomplissements mais pas le cheminement. Bienvenue dans le blog où nous allons cheminer ensemble vers le succès.

3 Comments

  1. Merci Pharis 😄💗

    1. Je t’en prie Diane! 😉

  2. […] des fois on est comme emprisonné dans des émotions négatives, seul et qu’on est comme perdu. Ces moments où l’on se sent seul sans l’avoir […]

Laisser un commentaire

shares
%d blogueurs aiment cette page :